Développement des régions frontalières : Mise en place d'une nouvelle stratégie

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Intervention - Le gouvernement compte mettre en place une «nouvelle stratégie» de développement des régions frontalières avant la fin de l'année 2017, en vue d'insuffler une nouvelle dynamique à ces régions.


«Le gouvernement prépare une nouvelle stratégie de développement des régions frontalières et des wilayas déléguées, qui sera mise en place avant la fin de l'année 2017, et ce, en application des instructions du président de la République pour le développement de ces régions à travers un programme spécial», a annoncé, hier vendredi, Le ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, qui présidait une réunion consacrée à l'évaluation des projets de développement dans la wilaya déléguée d'In Guezzam en présence du wali de Tamanrasset et des secrétaires généraux de plusieurs départements ministériels.
Le ministre a précisé que ce programme «concernera tous les domaines de développement local», ajoutant que «tous les moyens matériels et humains seront mobilisés à cet effet». Le premier responsable du secteur a par ailleurs indiqué que les retards enregistrés dans les projets programmés dans la région sont dus à des «défaillances» de certaines entreprises en charge de la réalisation de ces projets. «Les causes du retard de quelques projets de développement de la wilaya de Tamanrasset sont dues à la bureaucratie et au manque du sérieux et du travail de terrain des responsables chargés de suivre le déroulement de ces projets», a souligné le ministre. En réponse à des préoccupations liées au développement de cette wilaya, M. Bedoui a promis de «constituer un comité ministériel de suivi permanent des projets» qui sera composé, a-t-il-précisé, des secrétaires généraux des ministères de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, des Transport et des Travaux publics, de la Santé, de l'Habitat et de l'Environnement». Le ministre a également mis en exergue la nécessité de «dynamiser la machine économique» des wilayas du Sud par l'adoption d'«une méthode d'organisation de qualité». Le ministre a salué par ailleurs la contribution de la population de la région à la Protection des frontières, ainsi que les efforts consentis par les services de sécurité à leur tête l'Armée nationale populaire (ANP) pour «la protection des frontières et la sauvegarde de la sécurité et de la stabilité du pays». Enfin, M.Bdoui a affirmé lors d'une réunion jeudi qu'il «n'existe aucun gel» des programmes de développement liés aux intérêts et préoccupations quotidiennes du citoyen, notamment dans le secteur de l'éducation nationale, le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la formation et l'enseignement professionnels, ainsi que les secteurs de la santé, de l'habitat et de l'urbanisme.
R. N.