Grippe saisonnière : Elle a fait 9 morts

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     


Bilan - 9 personnes sont décédées des suites de complications de la grippe saisonnière, selon un bilan fourni par le ministère de la Santé, établi sur la base des informations du réseau de surveillance de la grippe saisonnière.


«Les neuf personnes décédées étaient soit des femmes enceintes soit majoritairement des personnes souffrant d'une maladie chronique et aucune n'avait été vaccinée contre la grippe saisonnière", a précise hier la même source.
Le ministère de la Santé relève que depuis le début de l'actuelle saison grippale, il a été enregistré "23 cas de grippe saisonnière de forme compliquée ayant entrainé 9 décès". Le dernier cas en date a été enregistré au niveau de la wilaya de Médéa, hier. Selon le directeur de la santé, ce décès par la grippe saisonnière (H1N1) (type A) est le premier signalé dans cette wilaya a, depuis le début de l’épidémie de grippe, précisant que les conclusions finales du laboratoire de référence relevant de l’institut national Pasteur confirment le décès par le virus H1N1 d’un patient, qui souffrait d’une pneumopathie. Les raisons exactes du décès de ce patient, âgé de 48, n’ont pu être établies qu’après analyses du laboratoire de référence de l’institut Pasteur, qui a confirmé ainsi ce premier cas de décès par grippe saisonnière. La direction locale de la santé est dans l'attente de confirmation d’un autre cas de décès, une femme en l’occurrence, morte, lundi dernier, suite à des complications d’une pneumopathie, a indiqué le même responsable, affirmant que les prélèvements effectués sur la patiente ont été transmis pour confirmation à l’institut Pasteur. Il a rappelé que «le moyen le plus efficace de se protéger de la grippe saisonnière et de ses complications est la vaccination qui est fortement recommandée pour les femmes enceintes, les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes souffrant d'une maladie chronique quel que soit leur âge». «Cette vaccination est d'autant plus importante que le pic saisonnier de la grippe n'est pas encore atteint", a averti le ministère de la Santé, assurant que le vaccin contre la grippe "est disponible dans les structures sanitaires de proximité et en pharmacie où il est remboursé par la sécurité sociale». Il a indiqué, en outre, qu'il est "possible de réduire ou de freiner la propagation de la grippe en prenant certaines précautions, telles que se laver souvent les mains au savon liquide, le lavage des mains étant un excellent moyen d'éviter d'être contaminé et de contaminer les autres, utiliser des papiers-mouchoirs et les jeter dans une poubelle immédiatement après s'en être servi ou encore tousser ou éternuer contre le creux du coude et non dans la main». Le ministère de la Santé a indiqué concernant la grippe saisonnière avoir «réactivé fin novembre 2017 le dispositif d'alerte et de prise en charge et rappelé aux personnels de santé les mesures de vigilance».
Assia. B