Yennayer : Lancement des festivités à Alger

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Manifestations -  Les célébrations de Yennayer, réhabilité et consacré fête nationale, ont été officiellement lancées hier à Alger par la mise en valeur des spécificités culinaires et vestimentaires et des parades propres à chaque région du pays.


Organisé à la coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf, par le ministère de la Jeunesse et des Sports, un espace appelé "marché Yennayer", dédié à la tradition culinaire et vestimentaire de toutes les régions d'Algérie, a été mis à la disposition des nombreux visiteurs. Des mets traditionnels ont été ainsi exposés au public, invité à déguster ces plats aux saveurs autochtones variées à la veille de la célébration de Yennayer.
Variant d'une région à une autre, Yennayer a donné lieu à une variété de mets préparés, comme le couscous, "rfiss" et cherchem, partagés avec un public venu découvrir les coutumes culinaires de chaque région. Des costumes traditionnels et des objets d'artisanat relatifs aux usages quotidiens dont des ustensiles de cuisine, travaillés dans l'argile et le cuivre, ont été également présentés à cette occasion marquée par la participation de plusieurs associations culturelles locales. Présent à cette cérémonie, le ministre de la Jeunesse et des sports, El Hadi Ould Ali, a dans son allocution, affirmé que la décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de consacrer Yennayer "journée chômée et payée" était une "consolidation pratique et effective" de l'officialisation en 2016 de tamazight. Il a ajouté, à ce titre, que "le gouvernement oeuvrait à traduire sur le terrain les orientations du chef de l'Etat pour la promotion de la langue amazighe, une richesse nationale, qui renforce l'unité du pays pour consacrer le principe de la citoyenneté". Un portrait (grand format) du Président Bouteflika, œuvre collective d'artistes peintres algériens, a été dévoilé à cette occasion en hommage aux efforts du chef de l'Etat pour la promotion de la langue amazighe. La ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh ainsi que des membres du corps diplomatique accrédité en Algérie, ont assisté à cette cérémonie célébrant le passage à l'An 2968 du calendrier agraire amazigh. Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, avait annoncé lors de la réunion du Conseil des ministres le 27 décembre dernier, sa décision de consacrer Yennayer journée chômée et payée.
R. C.