Affrontements - Des combats, opposant hier l'armée syrienne à des jihadistes et rebelles aux portes de la province d'Idleb, ont fait des dizaines de morts.


Mobilisation - Des milliers de personnes étaient de nouveau rassemblées mercredi à Jerada, dans le nord-est du Maroc, pour exiger «travail et développement», quelques jours après la mort de deux frères dans une mine d'anthracite clandestine, a constaté une équipe de l'AFP.

Violences - Au moins 40 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans un attentat contre un centre culturel chiite, ce jeudi à Kaboul, où les attentats se multiplient, a indiqué le ministère de l'Intérieur.




Réaction n Des dizaines de groupes rebelles syriens ont rejeté l'appel de Moscou à tenir un sommet avec le régime, le mois prochain à Sotchi, visant à trouver une issue au conflit qui ravage la Syrie.


Contestation n A Jerada, commune déshéritée du nord du Maroc, des centaines de mineurs risquent leur vie pour extraire clandestinement du charbon. Il y a quelques jours, Abderrazak a miraculeusement échappé à la mort. Mais deux de ses compagnons n'ont pas eu cette chance.



Déclarations -Le ministre de la Défense de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Abdallah Lahbib, a affirmé hier à Aghminit (territoires sahraouis libérés) que l'Armée sahraouie "ne peut être confinée éternellement dans un statut de refugié".



Contestation - Des milliers de personnes étaient de nouveau rassemblées hier à Jerada, dans le nord-est du Maroc, pour dénoncer la «marginalisation» de cette ancienne ville minière, après la mort de deux jeunes dans un puits clandestin d'extraction de charbon.

Annonce -  La Turquie a ordonné hier le limogeage de plus de 2 700 personnes travaillant dans des institutions publiques en raison de prétendus liens avec des organisations «terroristes», nouvelle vague de purges depuis le coup d'Etat avorté de 2016.

Situation -  Le mouvement du Hirak à El Hosseima dans la région du Rif était sans conteste l'évènement qui a dominé l'actualité au Maroc le long de l'année 2017.



Réaction n La Corée du Nord a qualifié, ce dimanche, d'«acte de guerre» les nouvelles sanctions votées par le Conseil de sécurité de l'ONU, réaffirmant qu'elles ne la dissuaderont pas de mener à bien ses programmes nucléaire et balistique.

Manifestation -  Des rassemblements sont prévus ce dimanche dans une vingtaine de villes en Russie pour soutenir la candidature du principal opposant russe Alexeï Navalny, qui compte défier le président Vladimir Poutine à la présidentielle de mars 2018.

Protestations - La rage des manifestants contre les partis politiques au Kurdistan irakien, accusés de corruption et d'impéritie, était hier toujours aussi vive en dépit du déploiement massif des forces de sécurité.

Bras de fer n Après des mois de mises en garde, la Commission européenne a déclenché mercredi contre la Pologne une procédure sans précédent, pouvant aller jusqu'à priver le pays de ses droits de vote dans l'UE s'il ne renonce pas à ses réformes judiciaires controversées.

Attitude -  L'Assemblée générale de l'ONU est appelée à voter demain, jeudi, sur une résolution condamnant la reconnaissance par Washington d’El-Qods comme capitale de l’Entité sioniste, ce qui a suscité hier une très ferme mise en garde des Etats-Unis.

Tradition -  Au son des tambourins et des trompettes, Hussein Ali Jabbar tient la main de sa promise pour l'aider à descendre sur le bateau dans lequel ils s'apprêtent à fêter leur mariage, devant la ville irakienne de Bassora.



Violences - Les forces de l'ordre ont fait hier usage de gaz lacrymogènes au Honduras pour disperser des manifestants, qui protestaient contre l'annonce officielle de la victoire du président sortant Juan Orlando Hernandez lors d'un scrutin controversé.

Mesures - En accueillant un premier groupe d'une vingtaine de réfugiés africains, sélectionnés au Tchad, les autorités françaises veulent montrer leur nouveau cap en matière d'immigration : accueil sélectif des réfugiés et politique «intraitable» d'expulsion pour les autres migrants.

Déclaration -  L'homme fort de l'Est libyen, Khalifa Haftar, a estimé hier que l'accord politique libyen signé le 17 décembre 2015 au Maroc a expiré et avec lui le mandat du gouvernement d'union nationale (GNA) appuyé par la communauté internationale.

Victoire -  L'ex-chef d'Etat conservateur, Sebastian Piñera a remporté hier l'élection présidentielle au Chili, succédant ainsi à la socialiste Michelle Bachelet, confirmant le virage à droite de l'Amérique latine.

Protestations -  Quatre Palestiniens ont été tués dans des heurts avec les forces israéliennes, lors d'une nouvelle journée de mobilisation contre la reconnaissance par Donald Trump d’El-Qods comme capitale d'Israël.