en bref…

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Espagne : saisie l Plus de 10 000 armes, dont des obus et des mitrailleuses anti-aériennes, ont été dénombrées par la police espagnole, et ce, lors de l'inventaire final d'un arsenal destiné «au crime organisé et à des terroristes» saisi en janvier dans le nord du pays, selon un communiqué de la police espagnole.

Le groupe qui manipulait ces armes, composé de cinq personnes arrêtées lors de la découverte de l'arsenal, «achetait légalement de l'armement inutilisé, avant de le remonter et de le vendre ensuite au crime organisé et à des organisations terro-ristes», assure la police dans le communiqué. Les armes ont été saisies dans trois provinces du nord (Gérone, Biscaye et la Cantabrie) lors de six perquisitions.

G.-B.-Ecosse : référendum l Une majorité d'Ecossais s'opposent à l'indépendance de leur province, selon un sondage paru aujourd’hui, alors que la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon compte organiser un nouveau référendum à ce sujet à l'approche du Brexit. Selon ce sondage publié par le quotidien The Times, 57% des Ecossais rejettent l'idée d'une séparation du Royaume-Uni. Il a été réalisé après l'annonce faite lundi par Mme Sturgeon de son intention de demander l'autorisation la semaine prochaine au Parlement écossais d'organiser un référendum pour l'indépendance fin 2018 ou début 2019. Cette annonce est intervenue le jour même où les députés britanniques ont voté le projet de loi historique autorisant le gouvernement à déclencher le Brexit, auquel la Première ministre écossaise est farouchement opposée.

Turquie : attaque l Deux soldats ont été tués ce matin dans le sud-est de la Turquie dans une attaque attribuée aux séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a rapporté l'agence privée Dogan. L'attentat a eu lieu sur l'autoroute entre Mardin et Diyarbakir, deux villes du sud-est à majorité kurde du pays, précise l'agence. Les forces de sécurité étaient en train d'effectuer un contrôle anti-mines sur la route, lorsque des membres du PKK ont activé des explosifs plantés au préalable, ajoute Dogan. Une vaste opération militaire a été lancée dans le Sud-Est début mars par les forces turques contre les rebelles du PKK, classé organisation «terroriste» par Ankara, Bruxelles et Washington. De nombreux villages ont ainsi été placés sous strict couvre-feu.

Palestine : diplomatie l Le président palestinien Mahmoud Abbas a réitéré mardi son attachement à la solution à deux Etats devant le représentant du président américain Donald Trump, qui effectue ses  premiers pas sur le terrain du conflit israélo-palestinien. Cet entretien à Ramallah, en Cisjordanie occupée, avec Jason Greenblatt, représentant spécial en charge des négociations internationales, est le premier face-à-face entre M. Abbas et un représentant de la nouvelle administration américaine. Selon des sources diplomatiques américaines, M. Abbas a réaffirmé devant son interlocuteur que la solution à deux Etats continuait d'être «le choix stratégique des Palestiniens» tout en s'engageant à «empêcher la rhétorique enflammée et l'incitation» à la violence, et à «créer un atmosphère propice à la paix».