Ansej/Réechelonnement des dettes : Plus de 300 demandes déposées

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Opération -  Un total de 347 demandes de rééchelonnement des dettes et d’effacement des pénalités de retard sur les crédits bancaires ont été déposées auprès de l’antenne locale de Tizi-Ouzou de l’ANSEJ depuis le 07 septembre dernier.


C’est ce qu’a, indiqué hier mercredi son directeur. Les dossiers en question sont actuellement en cours d’étude au niveau de l’Ansej qui a entamé également des sorties sur le terrain pour vérifier la fonctionnalité des entités en question où l’existence du matériel fixées comme condition pour bénéficier de cette mesure destinée aux micro-entreprises financées avant mars 2011, a affirmé Riad Khouas.
Ce n’est qu’après cette étape que les possibilités de rééchelonnement seront examinées par les cinq banques publiques partenaires impliquées dans la procédure, à savoir les banques publiques, le fonds de garantie et l’Ansej a-t-il expliqué. Au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou, les difficultés de remboursement des crédits contractés auprès des banques dans le cadre d’un projet Ansej concerne 5,80% des micro-entreprises créées depuis 1998 et dont le nombre dépasse les 19 700 entités réparties sur les différents secteurs d’activités, a-t-il précisé.
Il a toutefois souligné que le remboursement des crédits, à la fin de l’exercice 2016, a atteint un taux de 68%, ce qui démontre d’une bonne santé financière de beaucoup de micro-entreprises et l’épanouissement de plusieurs projets créés dans le cadre du dispositif Ansej. Pour cette année et jusqu’au début du mois de septembre courant, le taux de remboursement au niveau de la wilaya a connu une hausse de 10% par rapport à la même période de l’année dernière, a observé M. Khouas. Au volet de la création de nouvelles micro-entreprises, le premier responsable de l’antenne locale de l’agence a donné le chiffre de 139 projets financés entre le 1er janvier et le 31 août 2017 sur un total de 144 dossiers déposés auprès de l’Ansej.
Dans sa nouvelle stratégie, l’organisme de soutien à la création de l’emploi de jeunes se tournera vers les diplômés de l’université et des établissements de la formation et de l’enseignement professionnels, a-t-il signalé.
Dans ce sillage, M. Khouas a annoncé la signature, au courant de la semaine prochaine, du procès verbal de l’installation du comité de pilotage de la maison de l’entrepreneuriat au niveau de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.
Cette structure aura pour objectif de consolider les liens entre l’université et l’Ansej à travers l’organisation de sessions de formations spécifiques au profit des étudiants en fin cycle et des diplômés sur l’idée du projet et la gestion de la micro-entreprise, afin de les encourager à explorer d’autres formes de gestion de leurs carrières professionnels en dehors des systèmes classiques de l’emploi, a-t-il fait savoir.L’Ansej de Tizi-Ouzou travaille également sur un projet de réseautage des micro-entreprises de la wilaya en créant des liens entre les entreprises réussies et le reste des entités pour s’entraider, échanger les expériences et permettre ainsi un essor des différentes activités.
R.L./APS