Nouvelle ville de Hassi Messaoud : Le suivi des projets énergétiques en question

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Programme - Le P-DG du Groupe Sonelgaz, Mohamed Arkab, a mis l’accent hier à Ouargla sur la nécessité de mettre en place une équipe permanente afin de suivre l’évolution des projets énergétiques retenus au titre des investissements à l’horizon de 2024 au profit de la nouvelle ville de Hassi Messaoud.


Cette équipe permanente englobera l’ensemble des acteurs concernés, dont l'établissement de la ville nouvelle de Hassi Messaoud (EVNH) , ainsi que les services de la wilaya, a indiqué M. L’objectif est d’assurer un suivi de l’évolution de divers projets énergétiques, retenus pour ce future pôle urbain ,dans un cadre bien organisé , à l'instar de cinq postes électriques d’une puissance de transformation de 760 MVA, destinés à l’alimentation de cette ville et sa zone d’activité logistique, a-t-il fait savoir.
Au cours de cette tournée, le PDG de sonelgaz a marqué une halte dans la nouvelle centrale électrique de Hassi-Messaoud réalisée dans le cadre du programme des 4.000 Mégawatts (MW).
Cette nouvelle installation vise à faire face à la demande d’énergie électrique résultante du développement du pôle pétrolier et parapétrolier de Hassi-Messaoud tout en assurant une meilleure fiabilité et qualité de service pour les clients à cette région et un appoint au réseau national interconnecté, selon les explications fournies à la délégation . D’une puissance totale de 660,94 MW, la nouvelle centrale, qui occupe une superficie de 15 hectares à proximité de la RN-3 (13 km au Nord-ouest du chef-lieu de daïra de Hassi-Messaoud), est composée de trois (3) groupes turbines à gaz (TG) d’une puissance unitaire de 220, 31 MW . Cette nouvelle installation énergétique qui est rattachée au pôle de production TV/TG Ouest de la Société algérienne de production de l’électricité (SPE), filiale de la Sonelgaz , constituera une fois sa puissance énergétique injectée dans le réseau interconnecté, un apport important dans la couverture des besoins de l’ensemble du territoire national en énergie électrique, a-t-on expliqué.
Une enveloppe globale, d’un montant de 8,542 milliards DA et d’un apport en devises de 250,255 millions euros, a été allouée à la réalisation de cet ouvrage qui regroupe outre ses trois groupes TG, des transformateurs et leurs auxiliaires, un poste d’évacuation électrique, un groupe électrogène de secours et un système de protection et de détection d’incendie, selon sa fiche technique.
La centrale électrique de Hassi-Messaoud fonctionne avec un personnel spécialisé pour garantir l’exploitation, la maintenance et la surveillance de cette installation énergétique, sachant qu’un effectif d’une cinquantaine de personnes (encadrement, maitrise et exécution), a déjà bénéficié d’un cycle de formation encadré par "Ansalco Energia" au niveau de Hassi-Messaoud et à Gênes (Italie) afin d’améliorer leurs aptitudes professionnelles, a-t-on fait savoir. Toujours à Hassi-Mesaoud, M. Arkab a inspecté également un poste 400 / 220 KV destiné au renforcement du réseau de transport d’énergie électrique et éventuellement à l’évacuation de l’énergie électrique produite par la centrale électrique précitée. Dans la commune de Ain El-Beida, le même responsable a visité un poste (220/ 60 KV), avant de procéder à l’inauguration des districts électricité et gaz au chef-lieu de wilaya.
R.L./APS