LFP / Elle s’est déroulée hier au CTN de Sidi Moussa : Une AGEx qui tourne à la mascarade

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

10Cirque n L’assemblée générale extraordinaire de la LFP, dont les images des travaux ont été longuement diffusées sur les chaines privées illustrent parfaitement le mal qui ronge profondément le football algérien.

Pour ceux qui ont raté les images de ce qui s’est passé hier au centre technique national de football (CTN) de Sidi Moussa, lors des travaux de l’assemblée générale extraordinaire (AGEx) de la Ligue de football professionnel (LFP), devront peut-être patienter jusqu’au mois du Ramadhan, qui est à nos portes, pour combler leurs longues soirées à travers des sketchs qui ne feront, malheureusement, pas rire, si les chaines de télé privées qui étaient présentes pour la couverture de l’événement seraient inspirées d’en faire des morceaux ‘’d’anthologie’’ à revoir. D’un niveau au ras des caniveaux, on a pu assister à une assemblée générale qui a tourné au cirque. A une mise en scène dont les acteurs ont été encore une fois les dirigeants de nos pauvres clubs de football. Ceux qui s’insultaient la veille, se sont, comme d’habitude, fait la bise le lendemain, comme si rien n’y était. Celui qui annonce sa démission deux fois par an, en ‘’suppliant’’ même les membres de l’AG de le laisser partir, ne l’a jamais fait. Hier encore, il revient sur sa décision, alors qu’il a été traîné dans la boue durant plusieurs jours par ces mêmes ‘’acteurs’’ du football. M. Kerbadj Mahfoud, a finalement convoqué cette AGEx pour rien, car d’entrée l’ordre du jour (comme le stipule l’article 17-2 n’a pas été respecté car au lieu d’un seul point, deux ont été inscrits : reconfiguration du conseil d’administration et poursuite des activités. Pis encore, l’ordre du jour a été dévié pour aller sur les problèmes de la programmation du championnat et de la Coupe d’Algérie, de l’arbitrage et bien évidemment pour attaquer le nouveau bureau fédéral. C’est l’ex-député et porte-parole de l’ASO Chlef qui s’est occupé de cette ‘’mission’’, affichant son hostilité au président Zetchi qu’il accuse de tous les maux de la balle ronde algérienne. Pour un président déguisé et donneur de leçons de surcroît qui n’a pas payé ses joueurs pendant plusieurs mois, c’est vraiment fort ! Dans toute cette mascarade, le président du CR Belouizdad, Hadj Bouhafs a dû quitter l’auditorium Omar Kezzal préférant ne pas se mêler à la débandade qui y régnait. Pour le reste des dirigeants, ce fut une tribune pour se donner en spectacle, où certains sont même arrivés aux mains ! Le plus grave encore, ce sont toutes ses accusations et ses aveux lancés en plein travaux sur la corruption et les matchs arrangés, sans que le président sortant-restant ne branche ! Hier, l’image et le message étaient clairs : Kerbadj doit rester pour faire durer un système qui a montré non seulement ses limites, mais a engendré des dégâts durant plus d’une décennie. Les intentions étaient également bien affichées : empêcher le nouveau président de poursuivre, pour ne pas dire débuter, sa mission à la tête de la Fédération et mettre en place un programme qui va certainement déranger les intérêts des uns et des autres.
A. Salah-Bey

< La LFP a donné une mauvaise image du football algérien et confirme qu’elle a été gérée pendant longtemps sous l’emprise de l’ancien homme fort de la FAF. Une fois ce dernier parti, c’est la déconfiture surtout que le nouveau président lui a donné plus de liberté et de démocratie. Mais quand on n’est pas habitué, il faut s’attendre au pire. En conclusion, Kerbadj est toujours à son poste jusqu’à nouvel ordre et le football algérien continue à se débattre dans des problèmes et des querelles interminables. Quant aux pouvoirs publics, ils ne semblent pas être intéressés ni préoccupés et c’est là où réside le vrai problème.
A. S-B


La nomination
Madjer conseiller technique de Zetchi
Le Président de la Fédération algérienne de football, M. Kheïreddine Zetchi, a reçu le mercredi 17 mai 2017 au siège de la FAF à Dely Brahim M. Mustapha Rabah Madjer pour une séance de travail au terme de laquelle ce dernier a été désigné comme Ambassadeur et représentant de la Fédération algérienne de football auprès des instances internationales et conseiller technique de la Fédération. A cette occasion, M. Kheïreddine Zetchi tient à remercier M. Madjer d’avoir accepté cette mission, lui qui a été déjà ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO. Aussi, à travers la désignation de l’homme à la fameuse talonnade, ‘’La Madjer’’, la FAF voudrait rendre un vibrant hommage à tous les joueurs internationaux qui ont honoré et défendu à ce jour les couleurs nationales.

CAF
L’Algérie disponible à accueillir la CAN-2019
Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, a invité le nouveau président de la Confédération africaine (CAF) pour une visite de travail en Algérie, a indiqué l'instance fédérale sur son site officiel mercredi. «Le président Zetchi a fait part à M. Ahmad Ahmad que l’Algérie était disponible à accueillir un des événements majeurs de la CAF et l’a invité officiellement pour une visite de travail dans notre pays», précise la même source. Les deux responsables s'étaient rencontrés la semaine dernière à Manama (Bahreïn) lors des travaux de l’assemblée générale extraordinaire (AGEx) de la Confédération africaine de football et de la 67e session du Congrès de la FIFA 2017. Le président de la CAF a souhaité à cette occasion de voir à l’avenir, «une présence plus importante des anciennes gloires du football algérien lors des grandes cérémonies de la CAF, ainsi que celle des compétences algériennes dans les différentes structures de réflexion et décisionnelles de l’instance continentale», selon la FAF.