Ce soir à 20h30 au stade du 5-Juillet : L'occasion de se refaire une santé

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
La der -  L'équipe nationale disputera son dernier match d'une année 2017 à mettre aux oubliettes en accueillant en amical la République centrafricaine au stade du 5-Juillet à Alger.


L'histoire est-elle en train de se répéter pour notre équipe nationale ? En effet, en 2011, lorsque Vahid Hallilhodzic avait repris en main les Verts, après le fameux stage de Marcoussis, en France, il avait débuté par un match nul en Tanzanie avant d'accueillir la République centrafricaine battue (2-0) au stade Mustapha Tchaker de Blida, pour le compte des éliminatoires de la CAN 2012 à laquelle l'Algérie n'a pas participé. Le nouveau sélectionneur national a, lui aussi, débuté par un match nul, c'était vendredi face au Nigeria (1-1) pour la dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Et ce soir, les Algériens affronteront la République centrafricaine en amical sur la pelouse du stade du 5-Juillet en amical. C'est le grand retour des Verts dans ce stade, décidé par Madjer et la Fédération algérienne de football (FAF) après une petite virée à Constantine; où le stade Chahid Hamlaoui a abrité deux sorties (la Zambie en septembre, 0-1, et le Nigeria, 1-1). Pour la FAF et surtout pour le staff technique national, ce match, bien qu'amical, revête de l'importance, surtout devant un public réputé être exigeant. Au-delà de l'obligation du résultat, tous ceux qui suivront le match de ce soir seront regardants sur la manière également. Pas le temps d'attendre ni de round d'observation pour Madjer qui, dès l'entame de sa mission, est mis sous pression. Sa longue traversée hors des terrains de football couplée à ses passages sur les plateaux télés en tant que consultant ne l'a, apparemment, pas servi. «Même s’il s’agit d’un match amical, je veux le gagner», n’a cessé de répéter Madjer. Hormis son cachet amical, cette rencontre intervient au moment où les coéquipiers de Riyad Mahrez sortaient d’une élimination sans gloire en qualifications de la Coupe du monde 2018, avec un bilan catastrophique de deux nuls et quatre défaites. Madjer appréhende cette sortie algéroise, lui qui a déjà essuyé les premiers sifflets à Constantine. Le coach des Verts redoute l’attitude des supporters et voir les gradins gronder. Le sélectionneur national veut éviter une situation négative et pour cela, il exige de ses joueurs une copie convaincante et une victoire éclatante. D’ailleurs, il n’a pas omis de demander aux fans de venir soutenir leur équipe. «C’est votre sélection qui va jouer et elle a besoin de votre soutien. Les supporters demandent beaucoup de cette sélection, ce que je peux leur promettre, c’est que nous allons tout donner sur le terrain», a déclaré Madjer avant son premier «procès», ce soir, devant le «Tribunal» du 5-Juillet. A signaler que les Verts ne se sont pas entraînés hier au 5-Juillet. Le coach Madjer a préféré le CTN en raison des pluies qui se sont abattues sur la capitale hier soir. Il faut savoir que la rencontre sera dirigée par un trio arbitral tunisien conduit par Haythem Girat assisté de ses deux compatriotes Yamen Melloulchi et Hassen Abdelaali.


Le onze : Des changements  seront opérés

Le sélectionneur national, Rabah Madjer, devrait effectuer plusieurs changements à l’occasion du match de ce soir après le modeste visage montré contre le Nigeria vendredi dernier à Constantine. Si en défense il devrait reconduire le même groupe, c’est au milieu de terrain et en attaque que les changements s’effectueront. Benguit devrait retrouver sa place après sa défection vendredi dernier à la suite du décès de son père. Il devrait être associé à Bennacer et Medjani, alors que Djabou aura l’occasion de porter les offensives des Verts surtout après le niveau très moyen affiché par Mahrez. Iderm pour Bounedjah, qui n’a eu droit qu’à quelques minutes à Constantine. L’ancien avant-centre de l’USM El-Harrach prendrait la place de Slimani, toujours muet depuis le mois de janvier dernier.


La domiciliation : Retour au 5-Juillet…  2 ans après !

Le match Algérie - RCA de ce soir va marquer le retour des Verts au stade du 5-Juillet d’Alger, deux années après leur dernière apparition, en amical face au Sénégal (1-0). Dirigée à l’époque par le Français Christian Gourcuff, l’équipe algérienne l’avait emporté face au Sénégal (1-0), après avoir essuyé une défaite face à la Guinée quelques jours auparavant. D’ailleurs, cette défaite avait annoncé le futur départ de Gourcuff, qui avait quitté l’équipe nationale algérienne six mois plus tard. Depuis les matches d’octobre 2015, l’équipe nationale avait retrouvé le stade Mustapha-Tchaker de Blida, le terrain fétiche de l’époque de Raouraoua, puis Chahid Hamlaoui de Constantine, depuis l’arrivée du nouveau président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheireddine Zetchi. L’Algérie aura l’occasion de terminer sur une bonne note en disputant le dernier match de l’année 2017 et se remettre en question par la suite pour redonner aux Verts leur éclat.


L’absence : Zetchi n’assistera pas au match

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, n’assistera pas à la rencontre de ce soir. Le premier responsable du football national s’est déplacé au Maroc où il devrait prendre part à la réunion du CHAN 2018 en étant membre du comité d'organisation de la compétition. Ainsi, le président de la FAF ratera le dernier match de la sélection nationale de l’année 2017. A signaler que La sélection du Rwanda a validé son billet pour participer au CHAN 2018 au Maroc, en se satisfaisant à domicile d’un nul contre l'Ethiopie (1-1), en match barrage retour, après avoir gagné la première manche dimanche à Addis-Abeba (2-3). Le Rwanda est devenu ainsi la 16e et dernière sélection africaine qualifiée pour le CHAN 2018, une compétition réservée aux joueurs qui évoluent sur le continent africain.