en bref…

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Mali : sécurité l L'état d'urgence au Mali, en vigueur avec de rares interruptions depuis près de 17 mois, a été rétabli pour dix jours à compter de la nuit d’hier, a annoncé le gouvernement.

Cette mesure d'exception a été instaurée à plusieurs reprises dans le pays depuis l'attaque jihadiste contre l'hôtel Radisson Blu de Bamako le 20 novembre 2015 (20 morts, outre deux assaillants tués). L'état d'urgence accorde notamment des possibilités d'intervention accrues aux forces de sécurité et restreint les rassemblements. Son rétablissement est annoncé au lendemain d'une nouvelle attaque menée «par un groupe terroriste» à Gourma Rharous, dans la région de Tombouctou (nord), ayant fait cinq morts et «une dizaine de blessés» parmi les soldats maliens, selon un bilan officiel.

Yémen : rebellion l L'utilisation de mines par les rebelles au Yémen provoque de nombreuses pertes civiles et empêche le retour chez eux de milliers de civils déplacés par la guerre, a déclaré jeudi l'organisation Human Rights Watch (HRW).  Selon HRW, les rebelles Houthis, alliés aux forces de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, ont utilisé des mines antipersonnel dans au moins six provinces du Yémen depuis l'intervention en 2015 d'une coalition menée par l'Arabie saoudite qui les combat et soutient le gouvernement. Des mines semblent avoir tué ou mutilé des centaines de personnes et perturbé la vie des civils dans les zones affectées, a déploré l'organisation en appelant les rebelles à abandonner «immédiatement» l'utilisation de ces armes et à respecter le traité d'interdiction des mines de 1997, ratifié l'année suivante par le Yémen.

Syrie : évacuation l Plus de 3 000 Syriens évacués de localités assiégées étaient bloqués hier près d'Alep, où la poursuite de l'opération d'évacuation est suspendue à la libération de prisonniers par le régime, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Mercredi, 3 000 personnes avaient été évacuées des localités loyalistes de Foua et Kafraya, assiégées depuis deux ans par les rebelles dans la province d'Idleb (nord-ouest). Parallèlement, en vertu d'un accord entre le gouvernement et des représentants de l'opposition, 300 personnes, dont une majorité de combattants, avaient quitté les localités rebelles de Zabadani, Serghaya et Jabal Charqi, dans la province de Damas, selon l'OSDH. L'accord conclu par les deux parties adverses évoque la libération de 1 500 détenus dans les prisons du régime parrallèlement aux deux phases d'évacuation, selon l'OSDH.    
 
USA-Georgie : élections l Les démocrates se préparent à une âpre bataille électorale dans l'Etat américain de Géorgie, après le bon résultat remporté par leur jeune candidat au premier tour d'une législative partielle aux airs de test pour le président républicain Donald Trump. Nouveau venu en politique, Jon Ossoff comptait bien profiter de l'impopularité de Donald Trump pour s'emparer de cette circonscription du sud-est des Etats-Unis, tenue par les républicains depuis près de 40 ans. Mais même s'il est arrivé largement en tête mardi, avec 48,1% des voix, battant 17 autres candidats, il a échoué à s'imposer dès le premier tour faute d'avoir atteint la barre des 50%. Son adversaire pour le second tour, le 20 juin, sera la républicaine Karen Handel, ancienne secrétaire d'Etat de Géorgie, qui a obtenu 19,8%.