Conséquence n La décision du président américain Donald Trump, annoncée le 6 décembre, nourrit «l'extrémisme et le terrorisme».


Attaque n L'armée israélienne a mené ce jeudi matin des frappes aériennes contre le mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza.



Echec n Le président américain Donald Trump a essuyé une nouvelle défaite politique majeure hier dans l'Etat américain de l'Alabama, où le candidat qu'il soutenait a été battu par un démocrate, un exploit dans ce bastion conservateur.



Rencontre -  Plusieurs dizaines de dirigeants musulmans se réunissent ce mercredi à Istanbul pour un sommet consacré à la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël, à l'appel du président Recep Tayyip Erdogan, qui espère les rallier à une riposte ferme.

Contestations -  Le Moyen-Orient a connu une cinquième journée de manifestations contre la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël, un sujet qui continuait à dominer l'agenda diplomatique.

Réaction -  Un homme originaire du Bangladesh, apparemment inspiré par les groupes jihadistes, a déclenché hier une bombe artisanale dans un tunnel du métro de Times Square (New York), poussant Donald Trump à réclamer de nouvelles restrictions migratoires.



Tractations -  La Commission européenne et le gouvernement britannique ont affiché leur soulagement après l'accord conclu vendredi pour organiser le Brexit. Mais les modalités du divorce sont loin d'être réglées par ce compromis provisoire, qui laisse des questions en suspens.

Résultats -  Les nationalistes corses ont remporté dimanche une large victoire lors d'un scrutin local qui leur permet de mettre la pression sur Paris pour réclamer davantage d'autonomie pour cette île française de la Méditerranée.

Vote -  Les nationalistes de Corse appellent à confirmer leur percée dans les urnes ce dimanche lors d'élections locales sur cette île française de la Méditerranée, afin d'être en position de force au moment de réclamer plus d'autonomie à Paris.

Victoire -  Le Premier ministre irakien, Haider Al-Abadi, a annoncé hier la victoire sur le groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui avait menacé en 2014 l'existence même de l'Etat irakien en s'emparant du tiers de son territoire.



Rendez-vous - Le président russe Vladimir Poutine a annoncé hier mercredi au terme d'une journée médiatique bien rodée qu'il se présentera pour un quatrième mandat à l'élection de mars 2018, dans laquelle une victoire le placerait à la tête du pays jusqu'en 2024.


Constat - Le ministre britannique du Brexit, David Davis, a provoqué la stupeur et des appels à sa démission, hier mercredi, après avoir reconnu devant des députés que ses services ne disposaient pas «d'étude d'impact» secteur par secteur de la sortie de l'UE.



Déclarations - Le chef de la diplomatie sahraouie, Mohamed Salem Ould-Salek a affirmé que le sommet UA-UE tenu à Abidjan (Côte d'Ivoire) a démontré que la coexistence entre la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et le Maroc était «inéluctable».


Situation - Les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, se sont assuré le contrôle mardi de la capitale yéménite Sanaâ au lendemain de l'élimination de leur ancien allié, devenu leur adversaire, l'ex-président Ali Abdallah Saleh.




Décision -  Donald Trump doit se prononcer cette semaine sur l'épineux statut d’El-Qods, et la pression internationale s'intensifie pour qu'il évite tout choix susceptible de ruiner les espoirs de relance du processus de paix.




Particularité -  Les partis indépendantistes catalans sont entrés, ce mardi, en campagne pour les élections régionales du 21 décembre, avec leurs principaux candidats en prison ou en exil.

Crise -  Donald Trump met la dernière main à sa décision sur un éventuel déménagement de l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv vers Jérusalem, qui serait considéré par les Palestiniens comme un coup fatal au processus de paix.



Violences -  Les habitants de Sanaa, la capitale yéménite, étaient barricadés chez eux pour se protéger de nouveaux affrontements au sein du camp rebelle, tandis que les deux factions rivales tentaient de renforcer leurs positions.

Troubles -  L'armée camerounaise mettra en œuvre «sans état d'âme» les instructions du président Paul Biya pour mettre «hors d'état de nuire» les séparatistes anglophones violents, a assuré samedi le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo.

Crise  - Le Honduras attendait toujours, dimanche, de connaître le vainqueur de l'élection présidentielle contestée, tandis que l'opposition de gauche au Président sortant a dû faire profil bas dans la rue pour cause d'état d'urgence et de couvre-feu.