LPA ancienne version : dessous de table  et déception !

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
La formule LPA avait perdu de sa superbe en 2015, notamment à Oran, depuis le début de l'envoi des convocations aux souscripteurs du programme AADL 2. De nombreux bénéficiaires, découragés par les entraves administratives et les dessous-de-table exigés par certains promoteurs véreux ont, définitivement, abandonné cette formule au profit du programme AADL 2 qui présente de meilleurs avantages et ne nécessitant pas l'intervention d'intermédiaires ou de promoteurs privés. Les dessous-de-table étaient devenus monnaie courante, dans cette formule, qui, certes, présente, dans l'absolu, des avantages pour la catégorie de demandeurs à laquelle elle est réservée, mais sur le terrain c'est une tout autre histoire. Une situation qu’avait génré le durcissement des conditions d'attribution des programmes LPA, aux promoteurs immobiliers privés. Ce qui avait ouvert la voie à certains promoteurs privés à exiger des dessous-de-table aux bénéficiaires.