Guelma : Du foncier pour les investisseurs

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Moyens -  Au total, 442,16 hectares de foncier industriel ont été mobilisés sous différentes formules dans plusieurs localités de la wilaya de Guelma  au profit des investisseurs privés.


C’est ce qu’a indiqué hier mercredi un responsable de la direction de l’industrie et des mines (DIM). Cette importante superficie mobilisée traduit ''les efforts consentis par l’Etat en vue de garantir un climat favorable pour l’investissement dans le foncier industriel'', a indiqué des responsables concernés de la DIM.
La superficie globale du foncier industriel mobilisé est répartie sur 639 assiettes foncières octroyées aux investisseurs privés sous plusieurs formules durant la période entre 1990 et 2017, a précisé la même source, soulignant que les sorties sur le terrain effectuées par les services de la direction de l’industrie et des mines ont démontré que ''20% des assiettes foncières octroyées ont été exploitées''.
Ces terrains sont répartis sur plusieurs localités de la wilaya de Guelma, notamment dans la zone industrielle "Drâa Lahrach" (située entre les commune de Guelma et de Belkhir), ainsi que dans huit (8) anciennes zones commerciales, a indiqué la même source, faisant état également 256 assiettes octroyées dans le cadre du comité d’assistance à la localisation et à la promotion des investissements (CALPI) en plus de 76 terrains concédés dans le cadre de nouvelles formules. Le foncier industriel de la wilaya de Guelma sera renforcé à la faveur de la réception d’autres nouvelles superficies, dont la plus grande est celle de la zone industrielle "Hdjar Merkeb" de la commune d’Ain Regada qui dispose de 540 hectares, a fait savoir la même source, affirmant que la wilaya œuvre à faire de cette localité "un pôle industriel régional".
La nouvelle politique locale, qui repose sur la rationalisation de l’exploitation du foncier industriel et l’assurance de sa rentabilité économique, ambitionne de créer un grand nombre de pôles spécialisés, notamment dans les matériaux de construction à la commune d’El Fedjoudj, celui des industries alimentaires à la commune dÆAïn Ben Beida, celui de la production des viandes blanches à la commune de Mdjaz Sfa et celui des projets touristiques à la commune de Hammam Debagh.
R. L./APS