Alger / Jardin d'Essai du Hamma : Près de 2 millions de visiteurs en 2017

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     


Bilan - Le Jardin d`Essai du Hamma a accueilli en 2017 près de 1,8 million de visiteurs avec un pic de 18 000 personnes au 1er janvier en cours, selon le directeur général de cet établissement.


Dans une déclaration à l'APS, M. Boulahia Abdelkrim a précisé qu’en 2016 ils étaient près de 1,4 million à se rendre dans ce jardin, ajoutant que pas moins de 18 600 visiteurs ont été enregistrés durant la première semaine de 2018. Le responsable a rappelé les opérations effectuées durant 2017 au niveau de cet espace botanique qui constitue le poumon d'Alger, citant à titre d'exemple le recensement de son patrimoine naturel pour sa réintroduction sur la liste des jardins internationaux de renommée mondiale. A cet effet, un conseil scientifique a été installé pour la relance de l'opération de recensement et de classification à l'intérieur du jardin pour valoriser ses acquis naturels, urbanistiques et historiques. Les statues du jardin anglais au Jardin d'Essai d'El Hamma, œuvres du sculpteur français Emile Jean-Joseph Gaudissard qui représentent les traditions et us de différentes régions du pays, ont retrouvé leur lustre d'antan après les travaux de restauration décidés suite à la dégradation des lieux durant ces trois dernières années en raison de comportements irresponsables et incivils de certains visiteurs, a rappelé l'intervenant. L'année 2017 a été marquée également par la naissance d'une petite lionne prénommée Kayla qui a bénéficié d'une grande attention de la part des responsables du fait que la naissance d'un félin en captivité est relativement rare. Il a souligné que l'augmentation du nombre de visiteurs du jardin d'année en année exigeait de s'accommoder à cette affluence rappelant à ce propos l'ouverture d'un accès direct réservé aux clients de l'Hôtel "Sofitel" jouxtant le jardin et qui a permis à 1 615 individus d'y accéder, lors du dernier trimestre de l'année dernière. Pour sa part, la chargée de communication au sein du jardin, Djebali Sana, a indiqué à l'APS que la Direction du jardin d'Essai a signé en 2017 deux conventions. Il s'agit d'une convention de partenariat avec le zoo de Mostaganem et une autre de coopération scientifique et technique avec l'Institut national supérieur de la pêche et de l'aquaculture (INSPA). Par ailleurs, 4.641 enfants ont bénéficié des activités éducatives et écologiques assurées par le jardin qui a également formé 176 enfants adhérents aux ateliers écologiques (jardinage, aquaculture et initiation à l'ornithologie et aux plantes médicinales) et 230 adultes dans des ateliers de jardinage et d'aquaculture soit 406 personnes. Fondé en 1832 sur une superficie de 32 hectares, le jardin d'essai avait rouvert ses portes aux visiteurs en 2009 après des travaux de restauration et de réhabilitation ayant duré 5 ans.
R.L./Aps