Découverte du mermaiding : l’art de devenir une sirène

0
593

Les rêves n’ont pas souvent l’occasion de devenir réalité, alors il faut en profiter ! Car oui pour nos enfants, il est désormais possible de devenir une sirène ou un triton. Ils n’auront jamais pris autant de plaisir à nager qu’avec un costume de sirène. Ce simple morceau de tissu rend l’expérience magique aussi bien chez les enfants que chez les adultes.

Le mermaiding c’est quoi ?

Le mermaiding ou “l’art de nager comme une sirène” consiste à porter un costume de sirène ainsi qu’une monopalme pour nager soit en piscine soit à la mer. C’est une nouvelle discipline qui nous vient des États-Unis et qui plaît énormément grâce à son côté magique et féerique. Comme le dirait Mélodie (fille d’Ariel dans La petite sirènes 2 de Disney) : “on dirait que j’ai les pieds coincés dans un entonnoir. […] Je crois rêver, je m’évade et je nage”. C’est le parfait mélange entre l’apnée, la natation synchronisée et la nage avec monopalme. Les bienfaits pour le corps sont donc nombreux pour cette discipline en réalité bien plus physique qu’il n’y paraît qui convient à tous les âges, homme ou femme, du moment que l’on sait bien nager (environ 8 ans pour les enfants).

Nager comme une sirène

On pourrait croire que se procurer une queue de sirène est impossible, que c’est réservé aux quelques chanceux qui ont la chance d’être proches de ce milieu. Pourtant les queues de sirènes sont de plus en plus répandues et tout à fait accessibles. Celles en tissu surtout se trouvent un peu partout sur internet à des prix vraiment abordables. Elles sont vendues directement avec une monopalme, l’accessoire indispensable pour se mettre à l’eau et sans qui il serait impossible de nager. Si vous souhaitez en savoir plus, le blog un monde de sirène a réalisé un guide pour choisir sa queue de sirène. Pour résumer, les critères à prendre en compte sont le prix, la taille et l’apparence de la queue de sirène.

Les valeurs du mermaiding

Rien d’étonnant pour une activité de la sorte, mais le mermaiding se veut comme un mouvement écologiste. En effet les sirènes ayant un lien tout particulier la flore marine, celles-ci se doivent de protéger la flore marine coûte que coûte. On peut citer en exemple Hannah Fraser, l’une des premières à avoir popularisé le mermaiding, qui est aussi une militante écologiste et végétariennes avérée. Bien plus qu’une passion, il s’agit d’un moyen pour sensibiliser au plus grand nombre sur la nécessité de protéger les océans.

Les sirènes professionnelles

Parmi les adeptes du mermaiding, certaines ont su se professionnaliser pour proposer leur service de sirène. Il s’agit généralement d’animations réaliser en apnée dans un aquarium pour des événements en tous genres. En France, c’est la claire la sirène qui fut la première sirène professionnelle en France.  Comme fait notoire, elle a notamment déjà travaillé avec le cirque du soleil, la redoute, l’aquarium de paris et Gulli. Par ailleurs, depuis 2016 et maintenant chaque année un concours de mermaiding en France élue une miss mermaid. Celle-ci étant choisie suivant sa beauté, sa sportivité et son charisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.