AccueilMédicalComment fonctionne la logistique pharmaceutique pour respecter la chaîne du froid ?

Comment fonctionne la logistique pharmaceutique pour respecter la chaîne du froid ?

Dans l’industrie pharmaceutique, le respect de la chaîne du froid est essentiel pour le transport des médicaments et d’autres produits sensibles. En effet, cela garantit leur intégrité. N’oublions pas qu’ils sont coûteux donc, leur expédition doit se faire sous haute surveillance. C’est une préoccupation majeure de la logistique pharmaceutique, car la moindre mauvaise manipulation impacte négativement les patients, mais aussi les résultats financiers et l’image de marque.

L’importance sanitaire et économique de la logistique pharmaceutique

On pourrait peut-être l’ignorer, mais plus de 20 % du chiffre d’affaires de l’industrie pharmaceutique en France viennent des produits froids. De plus, ce pourcentage est en perpétuelle croissance avec l’arrivée de la biotechnologie. Et encore, ce sont des produits qui ont des coûts élevés. À savoir aussi que sur l’ensemble des médicaments en vente dans le monde, un sur deux est thermosensible (à +2°C et +8°C). Pour toutes ces raisons, il faut un contrôle et un suivi stricts des variations de températures sur toute une logistique pharmaceutique. Gardons en tête que les effets physico-chimiques de ces produits peuvent avoir de lourds impacts sur les patients. Avec les réactions à la hausse de température sur une importante durée, il y aura une inefficacité ou une dangerosité du produit à ingérer ou à injecter. Pour information, la chaîne du froid n’est pas un problème saisonnier, mais l’élément amplificateur est la hausse des températures externes.

Les bonnes pratiques pour la maîtrise de la chaîne du froid

La logistique pharmaceutique de la chaîne du froid est complexe, et il y a différents défis à surmonter. Toutefois, il existe de bonnes pratiques pour le transport des produits à température contrôlée. Avant tout, il faut avoir recours à des solutions de conditionnement qui respectent la chaîne du froid. Pour assurer la sécurité et l’efficacité des produits sensibles, l’emballage tertiaire optimisé est incontournable. Ensuite, il faut avoir un plan d’urgence, cela consiste à anticiper les imprévus en ayant des solutions de rechange. Différents événements peuvent perturber la chaîne du froid comme les conditions météorologiques, les catastrophes naturelles… Ainsi, en cas d’incident, il est possible d’intervenir rapidement afin que les envois ne soient pas menacés. On pense également aux outils de suivi qui offrent une meilleure visibilité. Pour le suivi de la température, il y a le suivi actif et passif. Il y a encore l’optimisation du dernier kilomètre de transport parce que c’est à ce moment que les risques sont les plus importants.

Ce que dit la loi

logistique pharmaceutique
Crédits : Pixabay

L’expédition des produits pharmaceutiques thermosensibles est soumise à des réglementations suivant leur nature et les pays. En Europe, la réglementation exige l’usage d’enregistreurs de température conformes et régulièrement vérifiés. Liés à la traçabilité de la chaîne du froid, ils font l’objet de normes : EN 12830 pour les enregistreurs et EN 13486 pour la vérification. Précisons encore que le transport de produits pharmaceutiques obéit aux réglementations du GPD/BPD (Good Distribution Practice/Bonnes Pratiques de Distribution). Par ailleurs, le Code de la santé publique exige de garantir la conservation des produits de santé thermosensibles par chaque maillon de la chaîne : fabricants, répartiteurs et officines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les Plus Lus