Accueil Droit Fleur de CBD : tout savoir sur sa légalité

Fleur de CBD : tout savoir sur sa légalité

Le CBD est un dérivé du cannabis ou du chanvre. Profiter en toute légalité de cette substance n’est pas chose évidente, car elle peut avoir des effets négatifs sur l’organisme. Tout dépend néanmoins de la manière ou de la partie de la plante qui est utilisée. La fleur de CBD est également très connue et nécessite donc d’avoir toutes les informations sur sa légalité.

La législation autour de la fleur de CBD

Une très grande affluence est remarquée depuis quelques années lorsqu’une législation a été adoptée autour de la fleur de CBD qui est aussi nommé « cannabidiol ». C’est une décision qui a bien évidemment pris de coup ceux qui avaient l’habitude de consommer cette substance. Ils en ont d’ailleurs été très déroutés. Le CBD est en réalité une molécule qui se trouve au sein du cannabis. Il est en général extrait des résines de la plante de cannabis ou de ses fleurs.

L’huile obtenue à partir des fleurs cbd est une substance qui connait un franc succès, et ceci, de plus en plus. Lorsque le cannabidiol est extrait, il est souvent transformé en huile et peut être aussi consommé en tant que complément alimentaire. Du point de vue légal, sa consommation est très encouragée pour les traitements d’ordre médical. Il constitue en effet une parfaite substance contre les troubles d’anxiété ou pour calmer les nausées, les convulsions et d’autres douleurs.

Certaines cellules cancéreuses sont même ralenties grâce au CBD. Ceci justifie le fait qu’il existe une multitude de produits qui sont fabriqués avec de la résine de CBD. Il est possible d’en trouver sous la forme d’huile, de cristal ou d’e-liquide pour les cigarettes électroniques. La profusion de la fleur de CBD a donc poussé l’État à prendre une décision légale par rapport à cette substance.

La loi sur les fleurs de CBD

En France, la loi interdit formellement la commercialisation de chanvre sur le territoire. La production ou la détention de la marijuana ainsi que tous les produits contenant du cannabidiol sont de ce fait concernés par cette interdiction. Certains de ces produits sont cependant exceptés par une dérogation qui est relative. Cette dernière autorise les consommateurs à se servir en toute légalité des chanvres industriels pour des nécessités absolues d’industrialisation ou de commercialisation.

Elle autorise alors juste certaines espèces de marijuana qui ont des propriétés non dangereuses. Il s’agit entre autres du haschisch qui se retrouve sur la liste du point de vue légalité sanitaire. Pour des utilisations très spécifiques, la loi rend uniquement légale la consommation des graines et des fibres de la fleur de CBD.

Dans ce cas, le taux de THC doit être inférieur à 0,2 % au maximum pour un produit fini de cette plante. Les exceptions qui sont légalement faites dans l’interdiction d’utilisation et la vente du cannabis sur le territoire français ne prennent pas en compte les produits qui sont composés de tétrahydrocannabinol. Quelle que soit la quantité de cette substance qui est présente dans un produit, cela demeure interdit si le cannabis utilisé n’est pas sur la liste des plantes autorisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les Plus Lus