Accueil Business La formation professionnelle, un marché en constante évolution

La formation professionnelle, un marché en constante évolution

Tandis que la formation professionnelle devient de plus en plus prisée par les actifs et leurs employeurs, l’offre se digitalise et se modernise pour offrir une expérience nouvelle et des acquis plus concrets aux apprenants.

Qu’est-ce que la formation professionnelle ?

Dans un contexte organisationnel, socio-économique et technologique en constante évolution, les professionnels doivent s’adapter aux nouveaux métiers, outils et méthodes de travail pour maintenir leur compétitivité et leur croissance.

La formation professionnelle permet justement de se former tout au long de son parcours professionnel. A travers ce dispositif, les 38 millions d’actifs français – salariés, fonctionnaires, travailleurs indépendants, chefs d’entreprise et demandeurs d’emploi – peuvent développer leurs compétences ou en acquérir de nouvelles.

Accès à l’emploi, maintien du poste, promotion, évolution de carrière ou reconversion professionnelle figurent parmi les principales motivations des bénéficiaires.

Concrètement, tous les actifs disposent d’un droit à la formation, consultable sur le CPF, compte personnel de formation. Ce compte personnel de formation remplace le droit individuel à la formation (DIF) depuis le 1er janvier 2015.

Les droits à la formation sont calculés à la fin de chaque année proportionnellement au temps de travail réalisé. Le CPF est ainsi crédité à hauteur de 500 € par année de travail, dans la limite de 5 000 €.

Les chiffres clés de la formation professionnelle depuis 2019

En vigueur depuis le 1er janvier 2015, le CPF est resté longtemps très méconnu. En 2018 par exemple, seules 383 000 formations ont été dispensées.

L’application « Mon compte formation », lancée en novembre 2019, vise à simplifier et à développer l’accès à la formation professionnelle. Désormais, les utilisateurs peuvent facilement consulter leurs droits et sélectionner les formations de leur choix. L’application a ainsi enregistré 135 000 achats de formations en 3 mois, 576 000 en 9 mois !

L’année 2020, bouleversée par la crise du Covid-19, a connu une évolution marquante avec le déploiement des formations à distance, permettant de maintenir le dispositif. Au total, 808 000 dossiers ont été validés.

Initialement intéressés d’abord par les langues (40 %), le transport, manutention et magasinage (14 %) et l’informatique (11 %), les besoins en formation s’orientent principalement vers les outils digitaux en 2021.

Cette année d’ailleurs, les actifs sont plus motivés que jamais : 50 % d’entre eux prévoient de se former en 2021, et 35 % des managers sont plus enclins qu’avant la crise à ce que leurs collaborateurs se forment.

Les enjeux de la formation professionnelle aujourd’hui

Crise sanitaire et confinements obligent, le distanciel a pris le pas sur le présentiel. D’ailleurs, 89 % des responsables de formation souhaitent poursuivre le développement des formations à distance et 31 % d’entre eux envisagent la distancialisation à 100 % de leur offre.

Parallèlement, les EdTech réinventent la formation. Ces entreprises misent sur la technologie et l’innovation pour moderniser la formation :

  • A la place des traditionnelles slides qui défilent, le Groupe Bizness mise par exemple sur plusieurs canaux : vidéos, podcasts, jeux, quiz pour rendre la formation attractive. 92 % des salariés déclarent mieux apprendre tout en y prenant du plaisir ;
  • La réalité virtuelle est de plus en plus utilisée pour proposer des entraînements immersifs. « Prenons, par exemple, un exercice de sécurité incendie : nous avons recréé des simulations de départs de feu que l’apprenant, casque sur la tête, doit neutraliser. Il effectue aussi l’évacuation des personnes dans une mise en situation très réaliste. C’est utile partout où la précision du geste compte », souligne Alisson Foucault, fondatrice d’UniVR Studio ;
  • L’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) permet d’évaluer les connaissances d’une personne et d’adapter la formation à son profil. Résultat : le taux de complétion (part des apprenants suivant la formation jusqu’au bout), habituellement de 7 %, atteint alors plus de 80 % avec l’IA et ses propositions de formations personnalisées, selon Fabrice Cohen, fondateur de Woonoz.

Les marchés publics de formation professionnelle

Les fonctionnaires ont également besoin de se former régulièrement au cours de leur carrière, soit de leur propre initiative (dans le cadre de nécessités de service), soit à titre obligatoire à la demande de l’administration ou de leur établissement.

Dans le cadre d’un besoin en formation destiné à l’ensemble d’un service, la demande est nécessairement présentée sous forme d’un appel d’offre. Et les marchés publics représentent une opportunité financière incontournable pour les quelque 18 000 organismes de formation.

Vous souhaitez proposer des formations à destination des fonctionnaires et développer votre activité ? N’hésitez plus et consultez les appels d’offre de Formation professionnelle sur le portail France Marchés !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les Plus Lus